Partenaires privilégiés :


 banniere ilot

 banniere Infoprisons

 banniere REPR

  logo Agile

 
Les organisations de personnes avec handicap


«agile – handicap et politique» jette un œil derrière les barreaux. Dans quelle mesure la LHand et la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées ont-elles cours en milieu carcéral? Peut-on parler d’inclusion et d’égalité des personnes handicapées dans l’univers exclusif de la détention ? Le nouveau numéro de notre revue est en partie consacré à ce sujet encore tabou…

Lire la suite...

Aujourd'hui, des malades psychiques sont emprisonnés pour avoir commis des délits, parfois sans gravité, pour une durée de cinq ans renouvelable. La clé de la sortie : recouvrer une meilleure santé psychique. Mais est-ce vraiment possible en prison ?
L'article 59 du Code pénal suisse autorise la prison à durée indéterminée pour des malades qui sont susceptibles de mettre en danger la sécurité publique. On peut craindre que la présomption de violence qui pèse sur ces détenus ainsi que la volonté de tendre vers le risque zéro ne puissent menacer la réhabilitation et compromettre le rétablissement de la santé de ces patients. Comment, dans ces conditions, envisager la sortie ?

facebook suiveznous

Qui est en ligne ?

248 visiteurs parcourent le site

© 2017 Graap | association groupe d'accueil et d'action psychiatrique     Conception : Graap (Créasite)