Trinity_2018-1

La peinture comme force expressive à la place des mots

Je m’appelle Carole Bovat. J’ai travaillé pendant plus de 6 ans à la réception du Graap-Fondation. Depuis que je suis enfant j’ai toujours été fascinée par la force expressive que pouvait avoir la peinture. J’ai commencé moi-même à peindre il y a une dizaine d’années. C’était un moyen d’exprimer ce que je ressentais, de faire ressortir des émotions que je n’arrivais pas à retranscrire en mot. De me décharger de tout ce que je vivais à ce moment-là. Et puis quand j’ai commencé à aller mieux, je me suis intéressée à différentes techniques, j’ai commencé à regarder des tutoriels pour reproduire certains tableaux qui me plaisait. Je me suis formée en autodidacte et j’ai perfectionné certaines techniques, exploré d’autres choses. 

Aujourd’hui je peins toujours pour faire sortir ce que je ressens, mais mon art est moins brut, plus maîtrisé. J’aime aussi beaucoup sortir des sentiers battus et tester de nouvelles choses. 

Partager avec les autres

Shares

Article précédent

Article suivant

Article précédent

Article suivant

AUTRES ARTICLES

Continuer la lecture

Le chemin du rétablissement…entre contrainte et acceptation : l’Ilôt vous invite à une rencontre co-organisée avec le CHUV et le GRAAP, le 22 novembre 2021

13 novembre 2021

Le chemin du rétablissement…entre contrainte et acceptation » : l’Ilôt vous invite à une rencontre co-organisée avec le CHUV et le GRAAP, le 22 novembre 2021 à 19h, au Grand Auditoire Consultation Boston de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Avenue...

LIRE

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après