Trinity_2018-1

La peinture comme force expressive à la place des mots

Je m’appelle Carole Bovat. J’ai travaillé pendant plus de 6 ans à la réception du Graap-Fondation. Depuis que je suis enfant j’ai toujours été fascinée par la force expressive que pouvait avoir la peinture. J’ai commencé moi-même à peindre il y a une dizaine d’années. C’était un moyen d’exprimer ce que je ressentais, de faire ressortir des émotions que je n’arrivais pas à retranscrire en mot. De me décharger de tout ce que je vivais à ce moment-là. Et puis quand j’ai commencé à aller mieux, je me suis intéressée à différentes techniques, j’ai commencé à regarder des tutoriels pour reproduire certains tableaux qui me plaisait. Je me suis formée en autodidacte et j’ai perfectionné certaines techniques, exploré d’autres choses. 

Aujourd’hui je peins toujours pour faire sortir ce que je ressens, mais mon art est moins brut, plus maîtrisé. J’aime aussi beaucoup sortir des sentiers battus et tester de nouvelles choses. 

Partager avec les autres

Shares

Article précédent

Article suivant

AUTRES ARTICLES

Continuer la lecture

33e Congrès du GRAAP 10 et 11 mai 2023 :  « Lieux de vie et transitions »

31 janvier 2023

Ce congrès est reconnu pour 10 crédits de formation continue en psychiatrie-psychothérapie par la Société suisse de psychiatrie sociale (So-Psy), mais la manifestation s’adresse à toute personne intéressée. Inscrivez-vous dès maintenant sur : www.graap.ch/congres Voir le...

LIRE

D’ici fin 2023 les barèmes de salaires utilisés pour le calcul du taux d’invalidité seront révisés pour mieux prendre en compte les atteintes à la santé des personnes concernées.

18 janvier 2023

Vivement critiqués depuis 2021 par AGILE.CH et d’autres organisations, les barèmes de salaires utilisés pour le calcul du taux d’invalidité devront être révisés pour mieux prendre en compte les atteintes à la santé des personnes concernées. Lire...

LIRE

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après