Photo by Kyle Head

LA PRISON d’après Michel Foucault

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre ouverture de saison avec le second épisode du brillant feuilleton théâtral fondé sur l’oeuvre de Michel Foucault.

LA PRISON

d’après Michel Foucault
Par le collectif F71

Théâtre La Grange de Dorigny -UNIL : du 23 au 25 octobre 2014

Horaires: je-sa 19h / ve 20h30

Réservations: 021 692 21 24 ou online

Après «Foucault 71», ce deuxième volet s’appuie principalement sur le célèbre ouvrage «Surveiller et punir» qui a marqué durablement les débats et les luttes autour des prisons en France dès 1975. Sur scène, les questions fusent et interrogent en profondeur l’institution carcérale : son fonctionnement, son rôle dans la société, les stratégies disciplinaires qui en découlent. Quelle est la fonction de la prison à la fois contestée et immobile depuis sa naissance ? Comment s’est élaboré son projet ? Quels dispositifs, mis en œuvre dans l’institution carcérale, ont également cours à l’extérieur ? Peut-on retrouver ce modèle de surveillance, de redressement des corps et des comportements dans la rue, à l’école, à l’hôpital, etc. ? Quels sont les individus dits «dangereux», les populations «coupables» ? Les questions restent ouvertes, sans réponses exhaustives, et montrent au grand jour les rapports de pouvoir à l’œuvre dans notre quotidien.

Conception, mise en scène, scénographie et interprétation: Sabrina Baldassarra, Stéphanie Farison, Emmanuelle Lafon, Sara Louis, Lucie Nicolas.

Au plaisir de vous accueillir lors d’une représentation.

Cordialement

Elise Pernet
Chargée de communication
Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL
Unicentre – 1015 Lausanne

Téléphone : +41 21 692 21 27

www.grangededorigny.ch

Photo by Kyle Head

LA PRISON d’après Michel Foucault

Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre ouverture de saison avec le second épisode du brillant feuilleton théâtral fondé sur l’oeuvre de Michel Foucault.

LA PRISON

d’après Michel Foucault
Par le collectif F71

Théâtre La Grange de Dorigny -UNIL : du 23 au 25 octobre 2014

Horaires: je-sa 19h / ve 20h30

Réservations: 021 692 21 24 ou online

Après «Foucault 71», ce deuxième volet s’appuie principalement sur le célèbre ouvrage «Surveiller et punir» qui a marqué durablement les débats et les luttes autour des prisons en France dès 1975. Sur scène, les questions fusent et interrogent en profondeur l’institution carcérale : son fonctionnement, son rôle dans la société, les stratégies disciplinaires qui en découlent. Quelle est la fonction de la prison à la fois contestée et immobile depuis sa naissance ? Comment s’est élaboré son projet ? Quels dispositifs, mis en œuvre dans l’institution carcérale, ont également cours à l’extérieur ? Peut-on retrouver ce modèle de surveillance, de redressement des corps et des comportements dans la rue, à l’école, à l’hôpital, etc. ? Quels sont les individus dits «dangereux», les populations «coupables» ? Les questions restent ouvertes, sans réponses exhaustives, et montrent au grand jour les rapports de pouvoir à l’œuvre dans notre quotidien.

Conception, mise en scène, scénographie et interprétation: Sabrina Baldassarra, Stéphanie Farison, Emmanuelle Lafon, Sara Louis, Lucie Nicolas.

Au plaisir de vous accueillir lors d’une représentation.

Cordialement

Elise Pernet
Chargée de communication
Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL
Unicentre – 1015 Lausanne

Téléphone : +41 21 692 21 27

www.grangededorigny.ch

Vous pouvez utiliser les filtres ci-dessous ou utiliser les étiquettes grises sur les articles pour découvrir un thème en particulier.

Rechercher

Date

Catégorie

Sujet

Une personne autiste récompensée par le prix « Ceci est mon récit »

20 février 2024

Le jury de la Société suisse de psychiatrie sociale a attribué à B. le prix S0-Psy 2023 pour le récit poignant dans lequel elle raconte sa lutte quotidienne durant plusieurs années pour travailler et rendre...

LIRE

Article précédent

Article suivant

AUTRES ARTICLES

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après