disabled-72211_1280

Une étude sur les réformes de l’AI – Qui casque ?

Dans sa récente étude La réadaptation prime sur la rente? Les réformes de l’AI à la lumière d’une étude longitudinale, Dr Emilie Rosenstein démontre que la baisse des rentes AI observée depuis le début des années 2000 est principalement due au durcissement des critères d’éligibilité découlant de l’objectif de réduction des dépenses visant à assainir le budget de l’AI.

L’étude révèle également plusieurs développements paradoxaux. D’une part, l’étude démontre que bien que le traitement des demandes de prestations se soit nettement accéléré, l’accès aux rentes a été réduit et s’accompagne d’une augmentation marquée des refus de prestation prononcés par l’AI. L’accès aux mesures de réadaptation professionnelle a quant à lui progressé, mais dans une moindre mesure.

D’autre part, l’étude démontre un autre effet paradoxal. Alors que les révisions de l’AI visaient tout particulièrement à endiguer l’augmentation du taux de jeunes rentiers AI, il apparaît que leur part n’a pas diminué. A l’inverse, les assurés plus âgés connaissent un accès à la rente nettement réduit, sans progression significative de leur accès à la réadaptation professionnelle, mesure dont bénéficient avant tout les plus jeunes (18-35 ans).


L’analyse montre encore le renforcement de fortes inégalités entre les personnes demandant l’AI pour des raisons somatiques et/ou psychiques, alors que celles pour qui l’AI a jugé qu’elles ne souffraient pas d’atteinte à la santé est en hausse.


Enfin, des entretiens biographiques menés auprès d’assurés révèlent un effet désincitatif des réformes de l’AI, incarné notamment par les nouvelles mesures de lutte contre les « abus » adoptées par l’AI, ce qui tend à accroître le risque du non-recours à l’AI. Reste alors ouverte la question du devenir des personnes renonçant à leurs droits, tout comme celui des personnes ayant connu un refus de prise en charge par l’AI et qui sont en augmentation.

Tiré de la Newsletter de Pro Mente Sana N° 15  – janvier 2020

Partager avec les autres

Shares

AUTRES ARTICLES

Continuer la lecture

Le chemin du rétablissement…entre contrainte et acceptation : l’Ilôt vous invite à une rencontre co-organisée avec le CHUV et le GRAAP, le 22 novembre 2021

13 novembre 2021

Le chemin du rétablissement…entre contrainte et acceptation » : l’Ilôt vous invite à une rencontre co-organisée avec le CHUV et le GRAAP, le 22 novembre 2021 à 19h, au Grand Auditoire Consultation Boston de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Avenue...

LIRE

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après