Selon une enquête réalisée par l’Université de Bâle, une personne sur deux en Suisse s’est sentie plus stressée durant le confinement. L’isolement et le manque de contacts sociaux peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé mentale des populations vulnérables. En savoir plus

Lire la suite