Témoignage victime d’inceste

Témoignage d’une victime d’inceste

 

Petite fille innocente aux boucles dorées, j’aimais la vie, jouer et rire. Mais voilà qu’un jour, tu t’es couché sur moi et soudain plus rien n’avait la même couleur. Je continuais de jouer, mais cette fois pour oublier et je ne riais plus.

Tu m’as violée, j’avais 6 ans. Depuis, je n’ai pas eu le courage de mourir. Perdue, seule, errante, tout était bon pour ne pas ressentir la souffrance, pour éviter qu’elle me submerge, tout faire pour mettre l’horreur dans un coin, pour oublier mes jeunes années, celles où tu m’entraînais dans le lit conjugal. Là, je devais caresser ton sexe que je sentais grossir entre mes mains innocentes, puis tu me caressais à ton tour. Je pleurais, alors tu me pinçais, me menaçais et, là, j’ai appris à pleurer en silence, sans bruit pour ne pas augmenter ta violence. Puis tu t’endormais, la main sur mon corps nu, j’étais paralysée par la peur que tu recommences.

En me pénétrant, avec ton corps, tes mains, ton sexe ou n’importe quel objet, en m’exposant à toutes les positions, tu m’as ruinée. Je n’étais qu’une enfant et le temps s’est arrêté. Pourquoi m’avoir donné la vie ? Je voudrais la reprendre, ne plus rien voir, ne plus rien ressentir, ce corps crispé est-il encore à moi ? Je le sens mort, figé, plus rien ne m’appartient, ni le temps, ni la douleur, ni le plaisir. Je suis exténuée par mes efforts à me retirer de la vie.

J’aurais tant voulu avoir un père qui me prenne sur ses genoux, qui me reconnaisse comme sa fille et non comme son jouet sexuel. Un père qui me protège contre les horreurs de la vie, qui me donne la sécurité pour devenir femme. Tu m’as trompée et pour éviter la folie, j’ai choisi de marcher les yeux fermés pour affronter les affres de la vie.

Je n’ai jamais pu te dire non, me rebeller ni t’affronter. Maintenant je ne veux plus me cacher et avoir peur, je ne veux plus pleurer en silence pour ne pas déranger, je ne veux plus être paralysée dans mes moyens d’expression, je ne veux plus censurer ce qui a rongé et altéré ma jeunesse.

 

Angéline

Partager avec les autres

Shares

Article précédent

Article suivant

Article précédent

Article suivant

AUTRES ARTICLES

Continuer la lecture

Webconférence « Vivre avec…des troubles psy et des troubles de la sexualité » : Jeudi 29 septembre à 18h

22 septembre 2022

De multiples facteurs peuvent perturber la sexualité. Des experts de vécu, des proches et des professionnels viendront en parler librement, témoigner et répondre à vos questions.

Inscrivez-vous dès maintenant

Pour revoir les webinaires précédents : https://positiveminders.com/replays/webinaires/

LIRE

Nouvelles du 24 juin 2022- Salle comble pour ce 11e Café Prison – Le combat d’un détenu modifie une pratique discriminante

24 juin 2022

Nouvelles du 24 juin 2022  Salle comble pour ce 11e Café Prison Aux personnes intéressées et/ou concernées par les activités et thématiques du Graap, À nos partenaires psychosociaux et politiques,À vous qui soutenez le Collectif 59 – Libérez-Christian, Madame,...

LIRE

Nouvelles du 16 juin 2022  — La Caisse vaudoise de compensation priée de passer à la caisse

9 septembre 2022

Aux personnes intéressées et/ou concernées par les activités et thématiques du Graap-Association, À nos partenaires psychosociaux et politiques, À vous qui soutenez le Collectif 59 – Libérez-Christian, Madame, Monsieur, Chère et Cher Ami-e,  Toutes les Nouvelles que nous vous avons envoyées...

LIRE

Le combat d’un détenu modifie une pratique discriminante | 24 heures

9 septembre 2022

Patients psychiques en prison. Le combat d’un détenu modifie une pratique discriminante Le tribunal donne raison à Christian*, Vaudois incarcéré et souffrant d’un trouble mental: ses frais médicaux seront remboursés. Plus de 700 personnes sont...

LIRE

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après