Dessin-cellule-256-BM

57 jours, dans une cellule illicite de la prison du Bois-Mermet

Nouvelles du 9 août: 57 jours, dans une cellule illicite de la prison du Bois-Mermet

Suite aux Nouvelles de la semaine passée,  nous vous envoyons le dessin de la cellule illicite 256 dans laquelle, depuis 57 jours, Christian passe toutes ses journées, enfermé  23 heures sur 24. Il partage cette cellule avec un co-détenu dont il ne parle pas la langue. Ce pourrait être l¹un des nôtres qui se retrouve ainsi incarcéré, car la maladie psychique peut toucher nos parents, nos enfants, nos frères Š statistiquement 1 personne sur 2 y est confrontée un jour dans sa vie. Et nul ne sait quels en seront les symptômes, auto-agressifs ? Hétéro-agressifs ? Alors, que ce type de traitement puisse être réservé à un patient en Suisse, ça fait froid dans le dos.


Comme vous pouvez le voir sur ce dessin, la petite fenêtre est trop haute pour qu¹il puisse regarder dehors. Sans aucune séparation, à côté du lit,  se trouve le lavabo, où, à tour de rôle les deux détenus, sans aucune intimité, font leur toilette quotidienne. Pour les besoins naturels, à quelques centimètres dudit lavabo, il y a la cuvette des wc, que seul un rideau semi-transparent isole du reste de la cellule, sans retenir ni les bruits, ni les odeurs. Ces conditions matérielles de détention considérées comme indignes par la Présidente de la Commission des visiteurs de prison (lire son coup de gueule dans l’article de 24 heures du 12 mars 2021) génèrent une importante souffrance psychique qui pourraient s¹avérer très dangereuse pour Christian, déjà atteint dans sa santé mentale. Ces conditions matérielles de détention s¹ajoutent aux autres conditions de traitement, par exemple l¹isolement cellulaire, qui violent les Règles Nelson Mandela signées par la Suisse.


Actuellement, Christian est encore dans cette cellule. Découlant de la décision du Président du Tribunal cantonal qui a ordonné l’exécution anticipée de la mesure le 29 juillet, c¹est maintenant au Service pénitentiaire de procéder au placement de Christian dans une institution psychiatrique. Nous avons vérifié : il y a plusieurs places disponibles dans des établissements vaudois qui sont à même d¹offrir un encadrement sécurisé et des conditions de soins répondant aux besoins de Christian. Dès lors, nous attendons du Service pénitentiaire qu¹il dépasse rapidement les diverses procédures et directives administratives qui entravent la mise en oeuvre de pratiques respectueuses des droits humains et, dans le cas de Christian, la sauvegarde de sa santé mentale.

Liens utiles :Facebook Free Christian :  https://www.facebook.com/groups/2863825963934025

Nous avons aussi besoin de votre soutien financier : Graap-Association – AMPP – BCV – IBAN  CH52 0076 7000 R539 5635 ou Faire un don en ligne.

Partager avec les autres

Shares

Article suivant

AUTRES ARTICLES

AUTRES ARTICLES

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après