Lettre à ma mère

Lettre à ma mère

 

Maman,

 

Je vais essayer de transcrire ce que je ressens en ce moment:

Je me sens vide, remplie de néant.

Je me sens mal, remplie de douleurs.

Douleurs intérieures qui transpercent l’âme, qui brisent le corps au plus profond de l’être.

Souffrances qui se bousculent dans la tête, elle est remplie d’horribles images, du sang, de la mort, de la peur.

Peur du futur, de l’avenir proche, incertitudes, peur d’affronter le monde et les gens.

J’ai envie de me cacher au fond de l’océan et d’y mourir.

Angoisse de ne pas être une personne assez bien.

Qui suis-je? Suis-je quelqu’un?

Pourquoi suis-je sur terre?

Pour accomplir quoi?

Questions qui se brisent sur mon crâne.

Comment décrire ce que je vis en ce moment???

On m’a dit que seule moi ai choisi d’être en dépression, que je pourrais m’en sortir, mais que je ne le veux pas.

Mais, Maman, si vraiment je choisis d’être mal, il faut m’enfermer! Parce que j’ai envie d’aller mieux, je veux me réveiller et me dire: «C’est fini»…

… Je n’y arrive pas!

Est-ce que c’est vrai que j’ai choisi mon état??? Si oui, Maman, achève-moi, tue-moi, parce que, si c’est vrai, je ne vaux pas la peine de vivre, je ne vaux rien.

Maintenant, là, tout de suite, j’ai envie d’être morte, parce que continuer comme ça, je ne le peux pas, je n’en ai plus la force.

Je veux juste mourir et qu’on me fiche la paix une bonne fois pour toutes. Ces conneries ont assez duré, j’en ai marre de ma vie, de mes amis, de mes connaissances, etc.

Maintenant, je vais dormir et, comme d’habitude, je vais pleurer parce que ma vie, c’est ça:

pleurer, bouffer, pleurer, bouffer, et j’engraisse et je suis malheureuse comme je suis. J’en peux plus d’être grasse, et rien ni personne n’y changera rien…

 

Sarah K.

Partager avec les autres

0Shares
0

Article précédent

Article suivant

Article précédent

Article suivant

AUTRES ARTICLES

AUTRES ARTICLES

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après