silhouette photo of a person standing near wall in dark room

Un jeune schizophrène conteste sa détention au-delà de sa peine

Samedi matin dans son édition du week-end, 24Heures publiait un article d’une demi-page, intitulé : «Un jeune schizophrène conteste sa détention au-delà de sa peine».

En première page, l’accroche titrait : « Procès – Deux visions s’affrontent sur le sort d’un schizophrène « …page 7».
Malheureusement, il est à craindre que le contenu de cet article ne renforce encore plus l’association discriminante et injuste d’idées telles que schizophrénie = dangerosité. Les premiers commentaires postés sur 24heures-online confirment ce pressentiment. Pour exemple :

01.07.2021  : Les cas navrants de soi-disant soignés et relâchés qui ont récidivé montrent bien qu’en cas de doute c’est exclu de les libérer

02.07.2021  : Souvenons-nous du « fou de la Grotte » dans les années 70, un schizophrène qui y a poignardé une douzaine de personnes, alors qu’il était en congé de Cery…

Mais heureusement, d’autres commentaires commencent à être postés :

07.07.2021 :

Quelle société voulons nous?

La maladie psychique peut toucher n’importe lequel ou laquelle d’entre nous demain, elle peut toucher nos parents, nos enfants…. statistiquement 1 personne sur 2 y est confrontée un jour dans sa vie.

Ce monsieur a déjà purgé sa peine, il a maintenant besoin de soin et d’un accompagnement adéquat à sa situation.

Sa place n’est pas en prison.

Bravo à sa famille pour sa ténacité! Continuez à vous battre pour une justice humaine.

0-article-de-24-Heures-1

Partager avec les autres

Shares

Article suivant

AUTRES ARTICLES

AUTRES ARTICLES

EN SAVOIR PLUS

De qui est composé le comité ?

Trouvez plus d'information sur le sujet en suivant le lien ci-après